RMC
 
 
FÉDOR RUDIN

BIOGRAPHIE 2021/2022

“Une brillante démonstration de l’art du violon”
– Kölner Stadt-Anzeiger

 

Lauréat de prestigieux concours internationaux parmi lesquels le Premio Paganini à Gênes et George Enescu à Bucarest, le jeune violoniste et chef d’orchestre franco-russe Fedor Rudin compte parmi les musiciens les plus uniques et polyvalents de sa génération. Récompensé du Prix Ivry Gitlis à Paris en 2019, son dernier album «Reflets» a été nominé pour les International Classical Music Awards.

La saison 2021-2022 de Fedor Rudin sera marquée par d’importants débuts en soliste, notamment avec l’Orchestre Symphonique de la SWR, l’Orchestre de la Radio Norvégienne sous la direction de Petr Popelka, l’Orchestre Symphonique de Bournemouth sous la direction de Kirill Karabits, l’Orchestre de chambre de Prague et le Deutsches Kammerorchester à la Philharmonie de Berlin. Des projets de musique de chambre l’emmèneront au Festival de musique de chambre de Tallinn, au Festival de Kassel ainsi qu’à Chypre et au Konzertverein Ingolstadt. Accompagné par son partenaire en duo, le pianiste Boris Kusnezow, Fedor Rudin effectuera une tournée au Japon. En tant que chef, Rudin dirigera l’Orchestre Symphonique des Jeunes de l’Oural, l’Orchestre Symphonique de la Radio d’Albanie, l’Orchestre Symphonique de Chypre, l’Orchestre Philharmonique du Kosovo et l’Orchestre Mozart de Vienne, dans le cadre d’une tournée en Suisse et en Grèce.

Ses précédents débuts en soliste ont déjà emmené Fedor Rudin entre autres au Stern Auditorium de Carnegie Hall à New York, au Konzerthaus de Berlin, à la Philharmonie de Paris, au Musikverein de Vienne et à la Tonhalle de Zurich, accompagné par de nombreux orchestres dont l’Orchestre de la Radio de Berlin (RSB), l’Orchestre Symphonique de Bâle, l’Orchestre National de l’Opéra Bastille, l’Orchestre de chambre de Paris, l’Orchestre Symphonique de Bretagne, l’Orchestre de Cannes, l’Orchestre Philharmonique de Cape Town, l’Orchestre de chambre de Munich et l’Orchestre Symphonique de Montréal. Une collaboration continue avec des chefs tels que Vladimir Jurowski, Darrell Ang, Lorenzo Viotti et Christoph Poppen ont renforcé son profil musical.

Musicien de chambre dévoué, Rudin est un des membres fondateurs du Fratres Trio, qualifié de «nouvelle génération de la musique classique» par la presse en raison de son instrumentation atypique : violon, saxophone et piano. L’ensemble est lauréat du Concours international de musique de chambre d’Illzach à Mulhouse ainsi que du Concours de la Fnapec à Paris, et s’est vu remettre le Supersonic Award du Pizzicato Magazine pour son premier CD «Couleurs d’un Rêve». D’autres engagements de musique de chambre ont récemment conduit Fedor Rudin au Festival de Salzbourg, au Festival du Schleswig-Holstein, à Pietrasanta in Concerto, Crans Montana Classics, ArtenetrA et bien d’autres.

En tant que premier violon solo (Konzertmeister) de l'Orchestre de l'Opéra national de Vienne et de l'Orchestre philharmonique de Vienne, il a pu acquérir de l’expérience orchestrale sous la direction de chefs tels que Riccardo Muti, Christian Thielemann, Zubin Mehta et Andris Nelsons. Passionné par le répertoire d’opéra et symphonique, Fedor Rudin était déjà chef invité de l’Orchestre Philharmonique de Géorgie à l’âge de 20 ans, et a depuis dirigé des orchestres comme l’Orchestre de la Radio de Vienne (ORF RSO),  l’Orchestre Petrobras de Rio de Janeiro, l’Ensemble de Musique Contemporaine de Moscou, l’Orchestre Philharmonique de Lviv et l’Orchestre de l’Opéra de Szczecin. Il termina ses études de direction dans la classe de Simeon Pironkoff (direction d’orchestre) et Vladimir Kiradjiev (direction d’opéra) à l’Académie de musique et d’arts du spectacle de Vienne en 2021.

Né à Moscou en 1992 puis élevé à Paris depuis l’âge de deux ans, petit-fils du compositeur avant-gardiste russe Edison Denisov, Fedor Rudin a étudié auprès de Miroslav Roussine et Svetlin Roussev à Paris, de Zakhar Bron à la Haute école de musique de Cologne et de Pierre Amoyal au Mozarteum de Salzburg. Il compléta ses études de violon en post-master dans la classe de Boris Kuschnir à l’Académie de musique et d’arts du spectacle de Graz.

Novembre 2021 vit la sortie du nouvel album de Fedor Rudin chez Orchid Classics, «Heritage», un CD-portrait comprenant des oeuvres russes et françaises, en coproduction avec la SWR. Accompagné par Boris Kusnezow, il présente sur cet enregistrement des pièces de Prokofiev, Chostakovitch, Debussy et Moussorgsky ainsi que des œuvres inédites de son grand-père.

Fedor Rudin joue un violon fabriqué par Lorenzo Storioni à Crémone en 1779, qui lui est généreusement prêté par la Deutsche Stiftung Musikleben à Hambourg.

Il est lauréat de la Fondation d’entreprise Banque Populaire (2013), de la Fondation Marcel Bleustein-Blanchet pour la Vocation (2014), ainsi que du Prix Safran pour la Musique (2015).


Fédor RUDIN
 
 
 

Avec John Williams et L'Orchestre Philharmonique de Vienne
 


Aux RMC en 2014

Valeriy SOKOLOV  

Le violoniste ukrainien Valeriy Sokolov est l'un des jeunes artistes les plus remarquables de sa génération. Travaillant régulièrement avec les plus grands orchestres du monde, il a collaboré avec le Philharmonia Orchestra, Chamber Orchestra of Europe, Cleveland Orchestra, Tonhalle Orchestra Zurich, Rotterdam Philharmonic, City of Birmingham Symphony Orchestra, Tokyo Symphony, Moscow Philharmonic Orchestra, Seoul Philharmonic, NAC Ottawa , Orchestre National de France et la Deutsche Kammerphilharmonie Bremen. Il travaille fréquemment avec des chefs d'orchestre tels que Vladimir Ashkenazy, David Zinman, Susanna Malkki, Andris Nelsons, Peter Oundjian, Yannick Nézet-Séguin, Vasily Petrenko, Herbert Soudant & Juraj Valcuha.

Il s'est produit dans de nombreux grands festivals européens dont Verbier et Lockenhaus. Il se produit régulièrement dans les grandes salles de concert du monde entier avec des temps forts, notamment des apparitions régulières dans la série Sunday Morning au Théâtre du Châtelet ainsi qu'au Wigmore Hall, au Lincoln Center, au Théâtre Mariinsky, au Théâtre Prinzregenten à Munich et au Musikverein à Vienne.

Exclusivement signé avec Erato records (anciennement EMI Classics), Valeriy a développé un catalogue d'enregistrements solide et varié, en publiant pour eux la Sonate n° 3 d'Enescu en 2009. Son premier DVD de concerto était le Concerto pour violon de Sibelius sous Vladimir Ashkenazy et avec l'Orchestre de chambre. of Europe, et le film de Bruno Monsaingeon « un violon dans l'âme / Natural Born Fiddler », un disque du récital de Valeriy à Toulouse en 2004, a reçu de nombreux éloges de la critique et continue d'être fréquemment diffusé sur ARTE TV. En 2010, Valeriy a enregistré les concertos pour violon de Bartok et Tchaïkovski sous la direction de David Zinman et du Tonhalle Orchestra Zurich. Depuis 2016, Valeriy enseigne régulièrement aux International Masterclasses à Schaffhouse (Suisse).

Valeriy a récemment donné des performances avec le St Petersburg Philharmonic, le NDR Hamburg Sinfonieorchester, l'Orchestre de Paris, le Philharmonia Orchestra, le Singapore Symphony et le Bournemouth Symphony, entre autres. Il a également récemment terminé une tournée réussie d'un projet de musique de chambre avec Lisa Batiashvili et Gautier Capuçon à travers l'Europe, notamment à Paris, Vienne, Cologne, Amsterdam et Londres. Parmi les faits saillants de la saison 2017-18 figurent des débuts au Festival de Lucerne et avec le MDR Leipzig, ainsi que les débuts de Valeriy avec l'Orchestre de la Suisse Romande. Cette saison voit également Valeriy retourner au National Symphony Orchestra of Ireland, au MDR Mitteldeutscher Rundfunk ainsi qu'au Concertgebouw avec le Noord Nederlands Orkest. Valeriy commencera son rôle d'artiste en résidence avec la Staatskapelle de Weimar, au cours de laquelle il entreprendra une vaste tournée américaine avec l'orchestre et son directeur musical, Kirill Karabits.

Né en 1986 à Kharkov, en Ukraine, Valeriy est l'un des principaux violonistes sortis d'Ukraine au cours des vingt dernières années. Valeriy a quitté son pays natal à l'âge de 13 ans pour étudier avec Natalia Boyarskaya à l'école Yehudi Menuhin en Angleterre. Il poursuit ses études auprès de Felix Andrievsky, Mark Lubotsky, Ana Chumachenko, Gidon Kremer et Boris Kushnir. Il a remporté le premier prix du Concours international de violon George Enescu 2005 à Bucarest, en Roumanie.

Valeriy Sokolov a eu un concerto pour violon (2014) et une sonate (2017) écrits pour lui et dédiés par le compositeur le plus important d'Ukraine, Yevhen Stankovich.

Valeriy Sokolov est actuellement directeur artistique de l'Orchestre Symphonique "INSO - Lviv" en Ukraine

 

 

 
Georgy KOVALEV  

Georgy Kovalev, né en 1990 à Tiflis (Géorgie). Lauréat et finaliste de nombreux concours internationaux tels que le Concours International Yuri Bashmet à Moscou, le Concours International d'Alto de Tokyo et lauréat du Prix de la Fondation Neva 2011 décerné par le Verbier Festival, il appartient au premier rang de la génération actuelle d'altistes. En tant que soliste, Georgy Kovalev s'est produit avec des orchestres de premier plan tels que l'Orchestre de chambre Kremerata Baltica, l'Orchestre de chambre de Munich, l'Orchestre de chambre des solistes de Moscou, l'Orchestre philharmonique du Nouveau Japon, entre autres.
En récital et en musique de chambre, les performances l'ont amené partout
Europe, Russie, Asie et États-Unis.
Ses partenaires de musique de chambre incluent Martha Argerich, Gidon Kremer, Christian Tetzlaff, Steven Isserlis, Yuri Bashmet, Fazil Say, Emanuel Ax, Jörg Widmann, dans des festivals de musique internationaux renommés tels que Schubertiade, Verbier Festival, Ravinia Festival, Heidelberger Frühling, Delft Kamermuziek Festival , Westcork Chamber Music Festival, Robeco Summer Series Concertgebouw, Rheingau Festival et Kronberg Academy Festival.

Depuis 2015, Georgy est membre du quatuor avec piano Corneille, avec lequel il tourne régulièrement dans toutes les grandes salles de concert néerlandaises. Des tournées récentes les ont amenés en Grèce et en Allemagne. Avec son trio à cordes, le trio Waarts/Kovalev/van Poucke, il interprète tout le répertoire majeur du trio à cordes depuis quatre ans.

En février 2018, Georgy a enregistré un CD avec "L'art de la fugue" de Bach avec le Delian Quartett sur la radio allemande qui a été nominé pour le prix Opus Klassik "Meilleur CD de musique de chambre".

En tant qu'altiste solo et membre de plusieurs groupes de musique de chambre, Georgy a donné de nombreuses masterclasses dans des festivals tels que Gioie Musicali à Asolo, Italie, Mit Musik mit einander à Kronberg, Allemagne, Lauter Project, Ferrara, Italie et Ortus Chamber Music Festival en Irlande.

 
Vladimir PERCEVIC  

Altiste serbe, Vladimir Percevic est reconnu comme étant un musicien sensible aux multiples talents, faisant preuve d’une grande maturité. Sa remarquable profondeur musicale, sa sonorité à la fois claire et distincte ainsi qu’une technique sans faille, font de lui un artiste demandé en tant que soliste et chambriste.
Il a fait ses débuts en tant que soliste avec succès à Paris (Philharmonie de Paris, Auditorium de la Radio France), au Victoria Hall de Genève, Opéra de Helsinki... Il s’est produit en soliste avec des orchestres tels que les orchestres des Lauréats du Conservatoire de Paris, Orchestre National de l'opéra de Finlande, Sécession Orchestra, Orchestre de chambre de la nouvelle Europe... Invité de nombreux festivals internationaux, il se produit au festival Casals de Prades, festival d'Auvers-sur-Oise, la Folle Journée au Japon, le ManiFeste de Paris, festival de musique de chambre de Schiermonnikoog, le festival Messiaen au pays da la Meije, le printemps des arts de Monte-Carlo, "Traiettorie" de Parme, le festival BEMUS de Belgrade, le Santander festival...
Vladimir Percevic participe volontiers à des concerts de musique de chambre. A ce titre, il collabore avec des artistes comme Mihaela Martin, Nobuko Imai, Renaud Capuçon, Philippe Griffin, Hae-Sun Kang, Jean-Claude Van den Eyden, David Chan, Michel Strauss, Emmanuelle Bertrand a joué dans les salles comme la Cité de la musique de Paris, Muziekgebouw d' Amsterdam, Staatsoper Wien, Opéra d'Oslo, Laeiszhalle de Hambourg, Mupa de Budapest, Koncerthuset de Copenhague, l'Arsenal de Metz, la Philharmonie de Paris, au Teatro de Caja Duero de Salamanca, dans la salle Kolarac à Belgrade, la Sala Argenta à Santander... Il se produit également en France, en Suisse, en Suède, aux Etats-Unis, en Danemark, en Norvège, à Luxembourg, en Grèce, en Espagne, aux Pays-Bas, en Belgique, en Allemagne, en Hongrie, Pologne en Slovaquie et au Japon. Il fait des enregistrements pour la radio et la télévision (France Musique, NPO - Pays-Bas, Radio Belgrade, RTS). Il enregistre plusieurs CDs pour le label du Conservatoire de Paris comprenant la création mondiale du Concerto pour alto et orchestre de F.Martin.
Vibrant défenseur de la musique contemporaine, Vladimir participe à des projets de l'IRCAM, collabore avec plusieurs jeunes compositeurs et reçoit des conseils de compositeurs confirmés tels que George Benjamin, Bruno Mantovani, Stefano Gervasoni et Gérard Pesson. Il a donné nombreuses créations notamment les créations du Concerto pour Alto de J. Koskinen, Concerto pour Alto de F. Martin et le triple concerto de L. Bobylev.
Au cours de la saison 2018/2019, Mr Percevic donnera de nombreux récitals et concerts en musique de chambre en Europe et aux États-Unis et il sera le soliste invité par plusieurs orchestres, notamment l'orchestre national de l'Opéra de Helsinki avec le concerto de Juha Koskinen.
Né en Serbie, Vladimir commence son apprentissage musical dès le plus jeune âge et obtient très vite les plus hautes récompenses. En 2011, il est invité par le célèbre altiste et professeur Gérard Caussé à intégrer le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris où il finit ses études de Master avec la mention très bien à l’unanimité. Il obtint le diplôme d’artiste auprès de Hae Sun Kang au CNSM de Paris et il poursuit les études de Master avec Nobuko Imai. Au cours de son parcours musical, Vladimir s’inspire en travaillant aux côtés d’artistes tels que Frans Helmerson, Wilfried Strehle, Tasso Adamopulos, Antoine Tamestit, Jean Sulem, Atar Arad...
Vladimir Percevic réside à Paris. Il poursuit également son intérêt pour d’autres genres musicaux au travers sa collaboration avec la chanteuse jazz Melody Gardot avec laquelle il joue aux plus grands festivals de jazz d'Europe tel que Jazz à Marciac, Umbria Jazz, Festival de Nîmes.
Il est artiste en résidence de la Villa Musica de Schloss Engers en Rhénanie-Palatinat, lauréat de la Fondation d’entreprise Banque Populaire, il fait aussi partie de la génération SPEDIDAM. En 2016, Vladimir est choisi comme jeune artiste en résidence au Festival Clos Vougeot.
Vladimir joue un alto de Pietro Giovanni Mantegazza de 1784 qui était spécialement acquit pour lui par la célèbre compositrice, Kaija Saariaho.

 

 

 
Aleksey SHADRIN  

Le violoncelliste Aleksey Shadrin, qui était membre du programme de maîtrise de l'Académie Kronberg, est né dans une famille de musiciens en Ukraine. Il a remporté le premier prix du 4e Concours international de musique M. Lysenko en 2012. En 2018, il a reçu le 3e prix au concours du Printemps de Prague.

Suite à ses premiers succès dans de nombreux concours, dont le Concours National Ukrainien pour Cordes à Lvov/Lemberg et le 8ème Concours National Ukrainien "Nouveaux Noms" à Kiev, il devient en 2004 boursier de la Fondation Internationale du violoniste et chef d'orchestre Vladimir Spivakov.

En 2005, Aleksey Shadrin a été finaliste du 3e Concours international David Popper en Hongrie, et en 2008, il a remporté le 2e prix au Concours international de Minsk. Suite à ses succès en compétition, il s'est produit dans les principales salles de concert d'Ukraine, de Russie, d'Allemagne, de France, de Corée du Sud, de Chine, du Vietnam, des Pays-Bas et du Portugal.

Aleksey Shadrin s'est produit en tant que soliste avec des orchestres tels que la Philharmonie nationale d'Ukraine, l'Opéra national de Montpellier et la Sudwestdeutsche Philharmonie de Constance.

En 2016, il fait ses débuts au Berliner Philharmoniker. En 2017, il est apparu en tant que soliste avec la NDR Radiophilharmonie avec Andrew Manze dans le Grosser Sendesaal à Hanovre, et a fait ses débuts au Hamburg Chamber Music Festival.

Aleksey Shadrin a obtenu son baccalauréat et sa maîtrise en arts musicaux à la Hochschule für Musik, Theater und Medien à Hanovre avec le professeur Leonid Gorokhov.

Il étudie actuellement avec Frans Helmerson à l'Académie Kronberg.

Depuis septembre 2020, il est artiste en résidence à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth, étudiant avec Gary Hoffman.

Aleksey bénéficie d'une bourse accordée par M. & Mme Charles Adriaenssen

Aleksey joue sur un violoncelle généreusement prêté par la Fondation Guttman

 
Ivan KARIZNA  

Ivan Karizna est un violoncelliste français né en 1992 à Minsk dans une famille de musiciens. Il prend ses premières leçons de violoncelle avec Vladimir Perlin à l'âge de sept ans. A 17 ans, il intègre la classe de Jerôme Pernoo au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris. 
A 19 ans, Ivan Karizna remporte le 3ème Prix du concours international Tchaïkovsky (2011).

Il est lauréat au total de 9 concours internationaux, dont le Prix Suggia à Porto (2013), le 1er Prix du concours Società Umanitaria à Milan (2015) et le 1er Prix du concours Luis Sigall au Chili (2016). En 2017, il est ovationné au concours Reine Elisabeth où il obtient le 5ème Prix assorti d'un double Prix du Public.
Le jeune violoncelliste se produit en soliste en France, en Belgique, aux Etats-Unis, en Allemagne, en Angleterre, en Italie, au Japon, aux Pays-Bas, en Israël, en Slovénie, en Chine, en Russie, en Argentine, en Grèce… Ivan Karizna collabore avec des chefs d’orchestre tels que Valery Gergiev, Ion Marin, Mikhail Jurowsky et Vladimir Spivakov. Il a acquis une réputation internationale et s'est produit sur tous les continents, dans les salles les plus prestigieuses : le Concertgebouw à Amsterdam, le Konzerthaus à Berlin, la Salle Pleyel, la Philharmonie de Paris, le Palais des Bozar à Bruxelles, le Benaroya Hall à Seattle aux États-Unis,... Il a joue avec de nombreux orchestres de renom, notamment l'Orchestre symphonique du Théâtre Mariinsky, l'Orchestre philharmonique de Saint-Pétersbourg, l'Orchestre philharmonique de Strasbourg, l'Orchestre de Paris, l'Orchestre Symphonique de Bretagne, l'Orchestre symphonique de Jalisco au Mexique, l'Orchestre Symphonique de Montréal.

Ivan Karizna est apprécié par beaucoup de musiciens réputés. Parmi eux, citons Gidon Kremer, Andras Schiff, Nicolas Angelich, Yuri Bashmet, Christian Tetzlaff, Jerome Ducros, Jerome Pernoo, Dong-Suk Kang, Ivry Gitlis, Mattieu Herzog, Fazil Say.

Depuis octobre 2016, il étudie à l'Académie de Kronberg avec Frans Helmerson. Ces études sont financées par la bourse Virtuoso. Depuis octobre 2020, Ivan Karizna est membre de l'Académie Kronberg.

En 2020, il enregistre un disque consacré à Beethoven avec le pianiste grec Vassilis Varvaresos pour label Mirare.

Grâce à la  fondation allemande Stretton, Ivan Karizna  joue le violoncelle Tassini 1760 qui appartint à Paul Tortelier.

Le Soir - Serge Martin

La Libre Belgique - Nicolas Blanmont
fascine.

 
Ensemble Orchestral du Loit-et-Cher
Direction Claude Kesmaecker
 

 

Orchestre Symphonique de la région centre

 

Dylan corlay
Claude Kesmaecker

 
     

Aux RMC en 2015
 

   
Claude Kesmaecker  
     

Récompensé de trois Premiers Prix au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, Claude KESMAECKER remporte en outre le Premier Prix du Concours International de chef d'Orchestre de Kerkrade (Pays-Bas). Il décide alors d'orienter sa carrière vers les orchestres à vent.

 Auteur de nombreuses adaptations pour orchestre d'harmonie, il a réalisé une quinzaine d’enregistrements consacrés notamment à ses adaptations d'œuvres concertantes, aux côtés de Michel BECQUET, Éric AUBIER et Patrice MILLISCHER.

 Soucieux de contribuer à l'élargissement du répertoire, il est souvent sollicité pour des projets et créations avec l'Orchestre d'Harmonie de la Musique de l'Air, qu'il dirige depuis 2005. Avec cet orchestre, il a institué un partenariat avec le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP) en permettant à de jeunes étudiants d'intégrer, dans le cadre de leur scolarité, l'orchestre pour quelques concerts et en invitant un lauréat à se produire en soliste à l'issue de son cursus.

 Claude KESMAECKER a dirigé de prestigieuses formations françaises parmi lesquelles l'Orchestre du CNSMD de Paris, l'Orchestre Pasdeloup ou encore l'Orchestre Colonne. Il se produit également à travers l'Europe et diffuse ainsi la musique consacrée aux orchestres à vent. Souhaitant s'investir dans la formation de chefs d'orchestre, il participe à des masters classes et à des stages dans les régions Pays de la Loire et Auvergne-Rhône-Alpes.

 
     
     
MARTIN JOEY DINE
     
   
Pianiste, compositeur et producteur, il est l’un des porteurs du Jazz moderne et de l’innovation dans l’art de figer l’improvisation. Il nous invite dans son monde entre talent pur, technicité, curiosité, expérimentation et singularité. Il sera accompagné de Ilfat Sadykov au saxophone tenor, Thierry Leu à la contrebasse et Pierreeden Guilbaud, jeune batteur tout juste revenu de New York. En route pour une révolution musicale ?  
Martin Joey Dine est un pianiste, compositeur et producteur de jazz Français né à
Montmorency, le 1 février 1992. Il commence le piano et la guitare à l’âge de 6 ans.En
2008, à 16 ans, il part étudier la musique de jazz à l’école Jazz à Tours avec Guillaume de
Chassy. En 2010, à 18 ans, il devient étudiant au Conservatoire à Rayonnement Régional
de Paris et suit les cours d'harmonie d'Émile Spanyi. Il assistera aux master class d'Enrico
Pieranunzi et Yaron Herman. Été 2011, Martin Joey Dine se rend à New York pour un
voyage professionnel et se rend en studio afin d'y enregistrer son premier album en leader
Wario avec Darryl Hall, Remi Vignolo et Baptiste Herbin. En décembre 2013, il est lauréat
du concours international de piano jazz Piano Forté. En février 2014, à 22 ans, Martin
se rend au studio de Meudon pour enregistrer son deuxième album en
leader Copperfield. En mai 2017, il signe avec la maison d'édition parisienne Music Box
Publishing. En octobre 2017 il produit le single Upperground concernant le morceau Jordu
composé en 1953 par le pianiste américain de be-bop Duke Jordan.
Depuis 2015, Martin étudie au Conservatorium van Amsterdam en Hollande mais part
étudier en 2018 à la préstigieuse Temple University à Philadelphie, USA avec Terell
Staford, Dick Oatts, Rodney Green, Bruce Barth, Tom Lawton et Tim Brey. Martin a aussi
joué avec Logan Richardson.
   
   

Ilfat-Sadykov
 
Pierreeden Guilbaud

 
   
Thierry Leu
     
MARTIN JOEY DINE  

Crée en janvier 2021 les FMI, Fous de Musique Improvisées, expriment à la fois l’esprit, l’âme des grandes formations du swing, l’inventivité, l’ouverture et la virtuosité du jazz actuel. En 2022 ce groupe est à l’honneur puisqu’il devient l’un des groupes missionnés par le conseil départemental pour le festival « Festillésime 41 ».
Dany Aubert et Adrien Colas, l’alchimie des générations, assurent la direction et les arrangements du big band. Ce duo intergénérationnel a réussi à créer un ensemble riche en couleurs musicales.
Les 15 musiciens survoltés qui trépignent sur leurs chaises et derrière les pupitres de cette turbulente machine de jazz ne se contentent pas de faire allégeance avec classe, à Duke Ellington, James Brown, Paquito D’Rivera, Kris Berg, Jaco Pastorius ou Charles Mingus. Ils considèrent surtout qu’ils peuvent expérimentés de nouvelles idées, tout en revisitant les pépites du répertoire jazzy.
Au fil des concerts, FMI a trouvé son identité aussi bien en fidélisant ses musiciens qu’en touchant un public de plus en plus large. C’est leur réelle envie de jouer ensemble et de partager, mais également leur plaisir de perpétuer le légendaire son du big band qui séduit leur auditoire.
Un comédien dans le rôle de Monsieur Loyal, ajoute par différents clins d’œil humoristique, une réelle dynamique aux représentations dans lesquelles se croisent, se mélangent tour à tour grande et petites formation (duo au quintet).
Par ailleurs Lara Aubert chanteuse, contrebassiste, bassiste et comédienne offre une nouvelle ouverture musicale grâce à ses compositions arrangées à la fois pour orchestre complet ou en sextet ainsi qu’une forte connivence scénique avec Monsieur Loyal.
En résumé fraîcheur, rebondissements et surprises sont les mots qui définissent cet orchestre qui fait voyager les spectateurs à travers un très large répertoire de standards mais aussi de compositions originales.

 
     
     

   

     
RMC

 

 

 

Accueil Programmation Lieux Partenaires Photos Réservations Contacts